Rhapsodie

le
Painting : Michele Hampton Usibelli « Garden Reflections«

Marquée au fer rouge
Le flot incessant
Des pensées et des mots
S’évaporent des lignes sinueuses
D’un tracé de vie inspirée
Par de mystérieuses motions
Surgissant d’un monde
Invisible aux cœurs endurcis.
La confusion des illusions
Reflet des discordances intérieures
Transmuent les signes
Prémonitoires et bouleversants
D’un réel torturé.
Le réconfort passager
Apaise le temps d’un souffle
Les plaies incommensurables
Gravées dans la chair meurtrie.
Les chaînes de la réclusion
Se briseront tôt ou tard
La lumière de l’espérance
S’élèvera au-dessus des ruines
Les gémissements s’estomperont
Les pleurs cesseront
Les tourments s’envoleront
Pour une nouvelle traversée
De l’immensité révélée
Sans entraves et sans regards
Dans une solitude évanescente
Enrichie et nourrie
De prières et d’incantations
Trame d’un hymne à l’amour
L’écho d’une infinie gratitude
Fruit inaltérable d’un présent divin.

@Hannacelya, le 26 mai 2020

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s