Pénombre

img_1980


 

Nichée dans la pénombre
La pensée libre
S’envole,
Légère comme une plume
Vers des terres gorgées d’espoir.

Jamais lassée de tourbillonner
Elle entame à chaque avancée
La joyeuse danse
Qui entraînera les nuages
Vers des terres hospitalières.

Toujours curieuse
Toujours enjouée
Elle gambade
Admirant les fleurs
Embrassant les bêtes
Puis, dans un temps de repos
Dirige son regard
Vers des sommets vertigineux
Égrenant les versets de l’amour.

@Hannacelya
3 février 2017

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s