Le prisme

IMG_0834.JPG

Nichés dans l’antre de la peur

Les souvenirs masqués

Par l’intemporalité du destin, et

Les émois intempestifs

Se bousculent, se chamaillent

Abandonnant un temps

Le souffle du courage.

Balloté à travers les méandres

Sinueux et escarpés du fil existentiel

Les stigmates éprouvants des nuits agitées

Reflètent les enjeux du combat.

L’ascèse solitaire minée

Par les manques,

Par les abandons,

Par les trahisons

Livre dans une entêtante bataille

L’ultime tentative de survie.

Puis, dans un dernier spasme

La prophétie jaillissante

De la constance du don de soi

Ecarte dans une délicatesse insoupçonnée

Les nuages de la mélancolie,

De la tristesse,

De la souffrance.

S’invite alors,

Dans un dialogue avec le ciel

L’intime discours des anges

Porté dans l’éternité d’un amour

Qui ne souffre d’aucun doute.

 

@Hannacelya

9 juillet 2017

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s