La révolte

De mon âme
S’élèvent des gémissements
De mon âme torturée
Par de violents éclairs
Empreints d’anciennes blessures
Ils envahissent encore et encore
Mon esprit et mon corps.
Pour combien de temps
Pendant combien de temps
Revivrai-je cet incessant ressac
Qui creuse des ornières béantes
Sous mes pas hésitants
Las de parcourir indéfiniment
Ce shéol imposé
Depuis une enfance brisée
Par des assauts indélicats
Et immoraux de monstres
Qui violent dans l’ombre
Les corps pubères et innocents.
La honte jette son voile
En torpillant la trajectoire
Minée par la culpabilité.
Le monde détourne son regard
Devant cette indicible détresse
Affichant de répugnantes postures
Fruit d’une idéologie perverse
Fomentée par une société bien-pensante
Qui se complaît dans le vice
Masqué par un silence complice
Et une parole confisquée.
Un jour…
La révolte se lèvera
Et dénoncera ces crimes
Un jour…
Ces corps blessés seront une armée
Que rien n’arrêtera.
Ce jour, c’est aujourd’hui
Ce jour, c’est demain
Ce jour, ce sera pour toujours.

@Hannacelya, le 1er février 2021

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s