La traversée

Dans cette étrange odyssée, s’entrechoquent les souvenirs dissimulés dans le labyrinthe d’une mémoire fragilisée. Cette étape se mue en puzzle mémoriel. Les images se superposent laissant entrevoir l’écheveau de la destinée.

Délestée du poids des souvenirs douloureux et du désespoir qu’ils engendrent, les pas s’attardent comme pour goûter à ce nouvel univers qui se façonne dans le silence de l’imaginaire confronté à la réalité existentielle. Le chemin parcouru se reflète dans les enseignes qui bordent les grandes avenues. La nuit s’étend tout doucement sur la ville, chassant les tracas du jour qui hantent encore les ombres pressantes des passants. La ville arbore progressivement ses apparats ensorceleurs. La nonchalance des noctambules rythme le flot des piétons amassés sur les trottoirs. Les parcs se remplissent de cris d’enfants libérés de l’emprise des multiples agitations de la journée. Au loin, entre les gratte-ciels qui semblent déchirer le ciel, le soleil orangé s’éloigne, laissant place au firmament étoilé d’une agréable soirée. Le ballet coloré des nuages délivre au subliminal, les messages des anges dans des circonvolutions fantasques.

Tout invite à un voyage méditatif !

@Hannacelya

Montréal, le 16 septembre 2017

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s