Le voyage

La promenade, la marche, le voyage jusqu’à l’évasion qui mène à l’exil. Cet exil tant redouté mène aux frontières de nos limites.

Les paysages se superposent aux rythme des émotions qui, tantôt bouleversent, qui tantôt revigorent. Les pensées s’infiltrent en flots ininterrompus d’images s’incrustant dans l’imaginaire. La recherche des lieux, des senteurs, des atmosphères si particulières qui rendent les souvenirs plus prégnants.

Ce passage de l’existence est une expérience douloureuse bien qu’indéniablement enrichissante.

Le voyage se révèle telle une aventure hasardeuse et prometteuse. Il démystifie la réalité imposée. Les tristesses s’apaisent consolées par les bienveillances qui émaillent les escales du parcours. Les douleurs s’évanouissent et libèrent les entraves. Le pas est hésitant mais curieux.

Le voyage s’annonce sous de bons auspices.

@Hannacelya

28 août 2017

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s