Sortilège

copypasteimage

Dans leur envol précoce
Le séisme avait tout emporté
Le goût de vivre
La joie d’aimer.
Le shéol abritait les lamentations
Qui raisonnaient dans l’intime
Amplifiant les vibrations
D’un funeste concert.

L’indicible
Se heurtait à l’incompréhensible
Projetant les formes fantasmagoriques
Du chagrin
Sur les pages du temps.
Le temps… figé
Le temps… brisé.

Puis…
Dans un clair obscur fantasmé
Un soubresaut de survie
Plongé dans le ressac de la souffrance
Ébauche les contours
D’un autre chemin…

Le chemin de la re-naissance
Le chemin de la vie
Qu’emprunte le pèlerin éprouvé
Qui ceint tel un trésor indestructible
La lumière des anges,
Reflet de l’Amour !

 

@Hannacelia
27 septembre 2017

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s