Sonorités

le

4D3FC9BA-19AE-46C6-A931-CC7DE96A6EEC

À toi, 

Qui lance tous les soirs

Ton regard embué vers les étoiles

Dispersées dans le firmament

Du désespoir

Qui étreint

Le cœur éteint. 

Tu cherches 

Dans le noir de la détresse,

Tu trembles dans le brouillard

De ces matins froids

Qui couvrent de givre

Les rêves sombres

D’un esprit torturé.

Dans la désolation

D’une solitude inconnue

Tes pas s’enfoncent dans le marasme

De la confusion. 

Le chant de l’exilé 

S’élève alors dans le silence

Du spectacle céleste,

Le son envoûtant du chant des anges

Qui égrene sans lassitude

Les hauts faits de l’amour

Qui ont façonnés 

La dentelle de ton destin

Console et enveloppe ton petit coeur

Dans un cocon de douceur

 

C’est alors

Qu’un éclair sonore

Réveille le souvenir

D’un trésor,

Que l’inconcevable réalité avait enseveli

Dans le torrent des larmes d’une mère 

Fragmentée. 

@Hannacelya

1er juin 2018

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s