Transhumance

 865AAF8E-6201-4367-A8A8-A8575C8E27AF

Dans la tranquillité

D’un matin d’automne

Le reflet de l’été

Se met à danser

Au sommet des branches ensoleillées. 

Une invitation à la poésie des sentiments

Dans l’exigence d’une sérénité

Qui encre les lignes 

D’une résilience chaotique

Déformée par la profondeur abyssale 

Des ravins traversés. 

Cabossé par tant d’épreuves

Déchiré par tant de malheurs

Le destin rêvé s’est évanoui

Dans les cendres d’une vie détruite.

Dans le silence et l’abandon

Dans la révolte et le combat

Dans l’amour et la compassion

Les fragiles bourgeons de la renaissance

S’épanouissent dans les raffinements 

D’un passé composé 

De temps partagés

De sentiments enlacés. 

La mélancolie éprouvée

Tisse la toile d’un présent éternel

Qui baigne dans la lumière

D’un soleil joyeux et pénétrant. 

L’aurore s’est retirée

L’aube s’en est allée

L’exil s’est mué en traversée forcée 

Dans les entrailles de la souffrance

Pour atteindre les espaces

D’un amour infini et enivrant

Lumière d’une vie intemporelle.

 

@Hannacelya, 26 septembre 2018

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s