Finitude

 

2E2FDD12-468C-4285-962B-F1F607BFCF24.jpeg

 

Dans les sombres ruelles du destin

L’ombre désarticulée

Des hordes déshumanisées

S’aventure dans les couloirs de la vie

Dévastée par les guerres de pouvoir.

Une guerre sourde et mortifère

Qui épuise le cœur des guerriers

Voués corps et âmes

Aux vents de sa folie. 

Des entrailles de la terre

S’élèvent les plaintes et les lamentations

Qui parcourent la forêt sacrée des Ancêtres

Jadis promise à l’avenir du divin.

Jusqu’à quand le silence des désespérés ?

Jusqu’à quand le vacarme des puissants ?

Les gémissements des blessés

Délaissés dans la rigueur de l’hiver

S’évaporent dans la tourmente.

Les sangs versés perfusent la terre asséchée

Par le venin de l’égoïsme et de l’intempérance.

Les souffrances mêlées 

Les souffrances partagées

Les souffrances, creuset de l’amour invincible

Inépuisable force du triomphe

De la vie sur la mort,

Du courage dans la ténacité

Du sourire et de la joie

Dans l’inconditionnalité.

@Hannacelya, le 29 octobre 2018

Photo : Jean Cocteau, Menton 2018

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s