Défi

le

J’ai longtemps marché
Dans les couloirs de la mort
Quémandant un regard
Mendiant de l’amour
Suppliant une main tendue
Je n’ai gagné que mépris
Et déshonneur.

Quelle erreur !

Je n’ai trouvé que douleurs
Et rancœurs.

Les crachats et les insultes
M’ont longtemps poursuivi
M’infligeant des blessures
Sanguinolentes et douloureuses.

Et pourtant,
Dans le creux de mon cœur
Fleurissait en sourdine
Le seul amour inaltérable
L’amour divin
L’inconditionnel et miséricordieux
Suave et inépuisable
Doux et impérieux.

Dans la mort
J’ai trouvé la vie
La vraie dans son immensité
Et sa richesse inépuisable.
Dans la mort
J’ai chanté les louanges
En esprit et en vérité
Sans discontinuité
Malgré les quolibets
Malgré les rejets
D’un Dieu vivant
J’ai prié en secret
Dans la terreur et l’humiliation
J’ai prié en secret
Dans l’abandon et le désespoir
L’invisible s’est dévoilé
Offrant le manteau de la sérénité
Et les sandales de la persévérance
Pour réchauffer mon âme affaiblie
Mon corps vermoulu
Et mon cœur brisé.

@Hannacelya, 17 mai 2020

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s