Mélancolie

J’ai le vague à l’âme
Ce soir
Comme tous les soirs
Quand le bruit de la vie
S’endort paisiblement
Quand les vacarmes s’estompent
Viennent alors
Les idées noires
Qui hantent mon esprit
Embuent de larmes
Mon visage strié
Par les sillons de douleurs
Invisibles au regard
Silencieusement
Les sanglots montent
Laissant la souffrance
S’envoler vers les étoiles
Certaine que les anges
Qui les entendent
Les recueillent
Pour les harmoniser
Avec les douleurs du monde.

@Hannacelya, le 30 septembre 2021

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s