Danse, danse

Musée Le petit palais – Photo : Odile Lasseron

J’ai dansé pour panser
Les plaies béantes
De l’inceste ravageur
Qui a détruit mon enfance.

J’ai dansé pour penser
Une nouvelle vie
Sur des notes envoûtantes
Emplies de beauté et de pureté.

J’ai dansé pour respirer
L’air de la liberté
Qui me délivrerait pour toujours
De mes nuits de terreur.

J’ai dansé pour exprimer
Du fond de mes entrailles
L’injustice et le silence
Qui ont bâillonné mon cri.

J’ai dansé pour aimer
La vie et la nature
Pour changer ma destinée
Vouée à survivre dans le combat.

J’ai dansé pour résister
Au désespoir qui m’entaillait
Dans mon élan vital
Afin d’atteindre les cimes
De la survivance.

Je danse encore dans ma tête
Malgré un corps torturé et fatigué
Pour continuer à parcourir
Le chemin d’une âme déchirée.

@Hannacelya, le 25 novembre 2021

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s