La ligne de mire

Il y a des matins câlins Il y a des matins chagrins Dans une douce journée Qui s’annonçait dans la gaieté Elle est partie Dans la solitude et le silence D’une âme apaisée.  Les larmes enfin séchées Le corps fatigué et abandonné L’ascension de la montagne sacrée Là au loin, majestueuse Et indomptable Paraît dans…

Mer d’éveil

Adulant ton écume  Glissant sur un bleu Enveloppant,  Recueil des rêves torturés Des destins interrompus Dans la cruauté  D’une réalité endeuillée.  Mer d’éveil Je te retrouve Pour murmurer À ton étendue  Balayée par le vent, La joie de l’été retrouvé Après la traversée Agitée du désert de la mort.  L’été va passer… mais La joie…

Le paradis perdu

Un jour La traversée du désert Les pieds dans le Shéol brûlant Un jour C’est le brouillard  Qui envahit de sa brume Les récifs de l’Horeb Un jour, C’est la pluie Qui devance la tempête Jours après jours Le soleil transperce Les mystères enfouis Qui somnolent  Dans les mélancolies.  Puis… un jour Dans la douceur…

Sonorités

À toi,  Qui lance tous les soirs Ton regard embué vers les étoiles Dispersées dans le firmament Du désespoir Qui étreint Le cœur éteint.  Tu cherches  Dans le noir de la détresse, Tu trembles dans le brouillard De ces matins froids Qui couvrent de givre Les rêves sombres D’un esprit torturé. Dans la désolation D’une…

Agapé

Telle une plume Emportée dans la sagesse Du vent de la vallée Le murmure des anges Se mêlent aux bruissements De la nature printanière Le soleil se réjouit Des multiples couleurs Qui embellissent les promenades De l’esprit vagabond. Surpris par la splendeur Du paysage magnifié Par la lumière de l’éveil. A la nouvelle page De…

Mélanges

Mon âme exotique N’a pas franchi Les monts enneigés De mon pays natal.  Bien des fois, L’inspiration colorée S’est heurtée À un imaginaire de l’étrange.  Combien de fois Emportée dans une partition de vie Endiablée et nostalgique D’un corps torturé D’une âme tourmentée Dans une blessure inexpliquée Torturée par les fragments Qui brisent par leurs…

Paris

Paris Je t’ai admiré Je t’ai aimé Paris, Je t’ai regardé À la dérobée Paris, Je t’ai écouté dans la nuit Et je me suis jetée Dans les profondeurs De ton réel Pour entendre le bruit sourd Qui éclate dans les soirées de folie De ta vie qui brille. Paris, En t’arpentant J’ai vu des…