Tourments heureux

Dans le jardin du paradis

Accrochée de toutes mes forces

A l’arbre de la Joie sereine

Mes racines

Se sont mêlées aux siennes.

Puis, l’ouragan s’est approché

Puis, il a secoué toutes mes branches

Me dépouillant de la force illusoire

De m’opposer à la destinée.

Les feuilles flagellées par le vent

Se sont desséchées.

Un tapis révélant la nature morte du deuil

Tapissait mon chemin.

Une pluie de larmes s’abattit

Noyant le reflet de mes souvenirs.

Durant ce temps, j’ai marché

Durant ce temps, j’ai cherché

Les soleils de ma vie

M’insufflent le secret des anges

Consolent dans le silence du cœur.

La sève nourricière de la Foi

Irrigue mes implorations désespérées

En offrant en retour la Foi en la vie

La Foi en l’Amour.

@Hannacelya, le 25 octobre 2019

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s