Cantique de l’espérance

J.-M. Basquiat

Dès l’aurore
Je cherche encore
Le visage souriant
L’ultime signe de ta présence.

Le temps a raviné
Le chemin des résistances
Qui entravaient mes pas
Alourdis par la tristesse.

Au loin, à travers les nuages
L’intense lueur de l’aube
Ravive mon cœur las
Dans la lumière de l’au-delà.

L’invisible devient réalité
A travers des signes
Que le langage des anges
Dévoile dans l’insondable.

Privilège d’une grâce
Les incessantes prières
Ont transfiguré les blessures
En empreintes irradiantes.

La plénitude du ciel
Libère mes entraves
Et assèche la vallée
Des larmes et des tribulations.

Bientôt les rayons du soleil
Feront briller les brisures
Qui colmatent peu à peu
Les interstices de mon âme.

@Hannacelya, le 4 septembre 2021

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s